Cher M. Lebrun,
Permettez-moi ces quelques mots pour vous exprimer l’énorme reconnaissance que mon épouse Joanne et moi, ressentons envers vous pour la vente de notre immeuble.
Comme vous vous souviendrez, il y a déjà près de 4 ans que nous essayions de vendre cette propriété. Grâce à vous et à vos efforts, c’est maintenant chose accomplie.
Nous avons beaucoup aimé et apprécié votre façon de faire les choses. Depuis notre première rencontre, votre personnalité calme et efficace, votre entre-gens aimable, comique par moments, charmant toujours, nous ont plu et encouragé à être ouvert et à l’aise avec vous.
Votre sens de la technologie et votre équipement informatique à la fine pointe ont permis de nombreuses communications et échanges d’information et documents de façon quasi-instantanée.
Il était toujours possible de vous rejoindre.
Vos talents en publicité ont permis d’exposer notre chalet de manière grandiose; incluant photos magnifiques, visite virtuelle, livret publicitaire spectaculaire et toutes les annonces placées dans les magazines de publicité immobilière et sites internet avec lesquels vous faites affaire.
Vous avez été généreux avec votre temps. Pour nous éviter de nous rendre d’Ottawa à vos bureaux, c’est vous qui vous êtes déplacé pour nous rencontrer au chalet. Et cela à plusieurs reprises; pour la visite initiale, les photos et la visite virtuelle; pour les transactions et la paperasse; pour les visites d’acheteurs potentiels; même pour cueillir un échantillon d’eau potable et le faire analyser pour les besoins de la notaire; et enfin nous accompagner à Montréal chez la notaire des acheteurs.
Vous avez su nous conseiller tout au long de cette aventure; nous soutenir et nous encourager durant les moments les plus difficiles.
Depuis cette vente, Joanne et moi sont énormément soulagés des responsabilités relatives à l’entretien de la propriété ainsi qu’aux finances impressionnantes que nécessitent une propriété secondaire. GROS MERCIS !
Enfin, nous avons passé des moments très agréables avec vous et nous retenons de cette affaire une grand affection et amitié envers vous. Il nous ferait énormément plaisir de vous revoir un de ces jours, soit dans les Laurentides ou ici à Ottawa.
Je vous prie, Cher M. Lebrun, de vous sentir très à l’aise de présenter copie de ces quelques éloges à qui bon vous semblera, de vos patrons présents ou futurs, aux clients et amis intéressés.
Il me fera plaisir de confirmer ces paroles de vive voix à quiconque le demanderait.
Bon succès dans toutes vos entreprises.

Par id3tech