Vous ne recevez pas de promesse d’achat et vous aidez à vendre les autres maisons de la région qui ont un prix équilibré et qui se comparent à la vôtre. Il peut aussi arriver que vous serviez de «maison modèle» à des courtiers bien informés qui emmèneront des prospects chez vous juste avant d’aller leur faire visiter un «compétiteur» inscrit à prix normal.

Non seulement un prix trop élevé est la pire gaffe à faire de nos jours, mais si jamais un extra-terrestre arrivait et vous faisait une promesse d’achat miraculeuse, la transaction tomberait quand même au moment du refus de financement par la banque (quand celle-ci aura fait une évaluation).

Il vaut mieux vivre dans la réalité avec des résultats que dans le rêve sans aucun résultat. Le tout est une question de maturité, de sérieux et d’équilibre.   

 

À propos de l'auteur
18 articles à son actif

Sylvain LeBrun

185 queries in 0,762 seconds.
À propos de ce site
Outils