Vous pouvez essayer et vous avez le droit de faire rentrer n’importe qui dans votre demeure si ça vous tente, mais avant sachez ceci: La très grande majorité des ventes immobilières sont faites par le réseau professionnel (Centris au Québec).

Selon une étude de National Association of Realtors 85 à 90% de ceux qui essaient prendront un courtier dans les 12 mois, le prix moyen des ventes sans courtier est 14% plus bas qu’avec un courtier et avec un courtier vous ne déboursez pas un sous tant que vous n’aurez pas accepté vous-même une offre qui vous convient. Finalement, les courtiers immobiliers sont encadrés par un organisme d’autoréglementation (OACIQ) et leurs actes sont couverts par une assurance professionnelle ce qui n’est pas le cas des vendeurs de pancartes ou des particuliers. Dans un sondage American National Association of Realtors, 70% de ceux qui ont vendu par eux-même affirment qu’il ne referont plus jamais cette erreur.

Comme la plupart des achats sont effectués par des courtiers professionnels, pourquoi est-ce que ceux-ci prendraient le risque d’emmener leurs clients chez un amateur qui risque de faire des erreurs, de compliquer les choses et qui n’a aucune assurance professionnelle? Et d’ailleurs comment vont-ils tro.uver votre maison puisqu’elle ne paraîtra pas dans l’inventaire Centris?

Mieux vaut me donner un p’tit coup de fil. Au pire je vais vous référer quelqu’un.

 

À propos de l'auteur
18 articles à son actif

Sylvain LeBrun

185 queries in 1,277 seconds.
À propos de ce site
Outils